KM 0 - 10 # 1
Le cadeau de Leningrad (cachette de Lénine # 1)
Les relations entre Turku et Leningrad à l'époque communiste
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Sur les hauteurs de la „Aurakatu“, une des rues principales en plein centre de Turku, quelques arbres semblent cacher une statue. C'est un buste du révolutionnaire et dirigeant soviétique Vladimir Ilitch Lénine. Sur le socle de marbre, on peut y lire - malgré les quelques lettres qui ont été arrachées : „Cadeau de Leningrad à la ville de Turku – 1977“. L'emplacement de la statue n'a pas (...)
KM 0 - 10 # 2
L'église St Alexandra
L'orthodoxie finlandaise, de l'est à l'ouest
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'église orthodoxe St Alexandra est située directement sur la place principale de Turku à un emplacement qui était initialement prévu pour la construction de la mairie au début du XIXe siècle. Achevée en 1846 selon les plans de l'architecte Carl Ludwig Engel, elle a été établie à cet endroit à la demande du Tsar de Russie Nicolas 1er sans doute désireux de renforcer les signes de la (...)
KM 0 - 10 # 3
La stèle de 1918 derrière la Tuomiokirkko
La mémoire controversée de la guerre civile finlandaise # 1
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'esthétique et le texte du mémorial dédié à la guerre civile finlandaise qui se trouve au pied de la célèbre église « Tuomiokirkko » à Turku ne semblent pas particulièrement neutres ; de part et d'autre de la gravure représentant un guerrier antique ayant abattu de son glaive une bête féroce, on peut y lire en suédois et en finnois l'inscription: (...)
KM 0 - 10 # 4
L'immeuble de Liidia Pukki
Les Ingriens, un peuple du Golfe de Finlande
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Varissuo est un quartier périphérique de Turku construit dans les années 70 pour faire face à l'expansion des villes qu'a connu la Finlande à cette période. Ce quartier est caractérisé aujourd'hui par la diversité de sa population provenant des quatre coins du monde : Finlande, Somalie, Irak, Russie, Albanie, Vietnam et bien d'autres pays. Parmi les nombreux immeubles qui caractérisent le quartier, un (...)
KM 10 - 20 # 1
La route interrompue
Un axe de communication historique devenu itinéraire touristique
 
 
 
 
 
00:00
00:00
A la sortie d'une zone industrielle dans la banlieue de Turku, une petite route goudronnée est coupée par une quatre voies. Elle continue ensuite sur un petit pont de pierre puis vient buter sur deux plots de béton. Au-delà, l'asphalte semble disparaître progressivement sous la végétation. Pourtant, cette petite route reprendra quelques kilomètres plus loin. C'est le « Viipurintie » la « route (...)
KM 20 - 30 # 1
Le siège de l'association Johannes
Une vie après la Carélie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
À la suite de la 2nde GM, une partie du territoire finlandais, la Carélie de l'Est, a été annexée par l'Union Soviétique. Ceci a entraîné le déplacement d'environ 400 000 Finlandais - soit environ 10% de la population du pays à l'époque - qui se sont réfugiés au-delà des nouvelles frontières finlandaises. Ces mouvements de population se sont fait plus ou moins de (...)
KM 130 - 140 # 1
L'héritage de Ernst Stäuber
Fuite d'un industriel suisse dans le contexte révolutionnaire de 1917
 
 
 
 
 
00:00
00:00
De l'extérieur, la maison de bois rouge sur la petite île de Björkö près de Tammisaari a tout du « cottage » traditionnel finlandais. A l'intérieur, le temps s'est arrêté. Les meubles et les objets semblent avoir trouvé leur place depuis une éternité. La maison a été construite au début du XXe siècle par un homme d'affaire suisse, Ernst Stäuber qui (...)
KM 150 - 160 # 1
Le mémorial des victimes « rouges »
La mémoire controversée de la guerre civile finlandaise # 2
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Sur la route 25 reliant Hanko à Helsinki, un panneau indique à l'entrée de la ville de Tammisaari le mémorial de Dragsvik. Dans une forêt, à deux pas d'une caserne militaire, le mémorial est situé à l'emplacement même de la plus grande fosse commune jamais établie en Finlande. Des milliers de citoyens finlandais considérés par les « blancs », vainqueurs de la guerre (...)
KM 170 - 180 # 1
La forêt d'Hanko
Une ligne de front finno-russe à l'intérieur du territoire finlandais
 
 
 
 
 
00:00
00:00
De part et d'autre de la route principale qui relie Hanko à Tammisaari, la forêt de pins regorge d'installations militaires et de fortifications de toutes sortes: les traces des tranchées, les bunkers enfouis sous la végétation ainsi que les curieux alignements de pierres faisant office de ligne antichar datent de la 2nde GM. Une trouée dans la forêt signale la présence d'une ancienne frontière. Cette ligne de (...)
KM 190 - 200 # 1
Le monument de la liberté
Les enjeux politiques d'un mémorial entre influence allemande et occupation russe
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans le cœur de la ville balnéaire d'Hanko, une allée plantée débouche sur une stèle à quelques mètres de la plage. L'histoire rocambolesque de ce monument, décrite sur le panneau d'information, montre à quel point la Finlande, alliée historique de l'Allemagne et sous forte influence russe, a dû faire preuve de diplomatie pour traiter la mémoire de sa propre guerre civile.   En (...)
KM 190 - 200 # 2
Le casino et les villas d'Hanko
Les signes de la Russie impériale dans le sud de la Finlande
 
 
 
 
00:00
Sur la plage de sable d'Hanko, un imposant bâtiment est remarquable par les deux grandes tours qui composent sa façade symétrique. Cette construction de bois blanc utilisée aujourd'hui comme restaurant abritait au XIXe et au début du XXe siècle des thermes ainsi qu'un casino très prisés par la noblesse russe qui avait pris l'habitude d'emprunter le réseau ferroviaire reliant Hanko à St Petersbourg pour (...)
KM 290 - 300 # 1
L'entrée du « tunnel de Porkkala »
Traversée de la zone secrète soviétique de Porkkala de 1944 à 1956
 
 
 
 
00:00
À première vue, rien ne différencie cette maison en bois jaune des autres habitations de ce hameau près de Degerby. Sur la façade, on peut cependant y lire sur un panneau métallique le nom du village en Suédois et en Finnois: « Solberg/Päivölä » . Cette maison aujourd'hui habitée était une des gares qui se trouvaient dans la zone interdite de Porkkala. Cette partie de la Finlande (...)
KM 310 - 320 # 1
Les inscriptions cyrilliques
Les traces physiques de la présence russe dans la péninsule de Porkkala
 
 
 
 
00:00
Sur le pignon d'une ferme près de Siuntio, les inscriptions en cyrillique peuvent surprendre. C'est un texte de propagande écrit par les Soviétiques au temps où la zone de Porkkala était de 1944 à 1956 occupée par l'armée rouge. Parmi les quelques textes peints en différentes couleurs sur le mur blanc, on peut y lire: « D'une façon exemplaire nous recevrons la science et la technologie, nous (...)
KM 320 - 330 # 1
L'arche de triomphe
Un morceau d'histoire laissé par les militaires russes à Porkkala
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Perdue dans une forêt de bouleau, une étrange arche métallique semble sortir de nulle part. Le chemin qui y menait autrefois a été recouvert par la végétation. Cette arche était en réalité l'entrée d'un complexe sportif que les militaires soviétiques avaient établi à cet endroit lorsque la région était occupée par l'armée rouge de 1944 à 1956. (...)
KM 320 - 330 # 2
Le village de Marina Kalinina
La péninsule de Porkkala, patrie pour de nombreux Russes
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Lorsque les militaires russes sont arrivés en 1944 dans la zone de Porkkala alors vidée de tous ses habitants finlandais, une partie de leur famille les a accompagné. On estime que parmi les 30 000 personnes qui ont habité dans la zone, environ 10 000 étaient des civils. Femmes, enfants et autres personnels ont à l'époque tenté de reconstruire une vie dans cette espace coupé du reste de l'Union Soviétique. Marina (...)
KM 330 - 340 # 1
L'église de Kirkkonummi
Une église finlandaise occupée par l'armée rouge de 1944 à 1956
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La vieille église en pierre de Kirkkonummi se distingue des autres bâtiments de style moderne du centre ville. Une plaque au niveau du clocher rappelle son histoire particulière; durant l'occupation soviétique de la péninsule de Porkkala de 1944 à 1956, l'église a été transformée en club pour les officiers russes puis par la suite en magasin. En URSS, la réquisition des églises et leur transformation en (...)
KM 330 - 340 # 2
Le cimetière russe
La péninsule de Porkkala lieu de vie, lieu de mort
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le long de la route « Upinniementie » à la sortie de Kirkkonummi, un panneau indique le numéro 225. À cet endroit, une allée faite de pierres incrustées dans le sol et bordée par des arbustes monte une pente douce qui aboutit sur un cimetière. Les noms inscrits sur les tombes, toutes identiques, sont en cyrillique. Ce sont des hommes, femmes et enfants, civiles ou militaires russes morts sur le sol finlandais lorsque la (...)
KM 330 - 340 # 3
Les plots de la frontière russe
Une frontière éphémère, fragment de l'histoire finno-russe
 
 
 
 
00:00

Sur les bas côté de la route au nord de Kirkkonummi, on peut voir des plots signalant la frontière qui séparait de 1944 à 1956 la région de Porkkala appartenant alors à l'URSS du reste de la Finlande. Ces plots qui ne sont pas les originaux ont été réinstallés récemment pour rappeler aux passants l'histoire de la région.

KM 380 - 390 # 1
La stèle des Finlandais morts en Estonie
L'aide des Finlandais pour la première indépendance estonienne
 
 
 
 
00:00
Dans le parc de la plus ancienne église d'Helsinki, les couvertures des citadins venus pique-niquer côtoient les quelques tombes et les mémoriaux qui parsèment la pelouse. Parmi eux, une pierre de granit rose est reconnaissable par ses inscriptions dans les langues finnoise et estonienne ainsi que par la croix qui la surplombe. Cette croix est identique à celle que l'on retrouve au sommet du monument de la place de la liberté qui a (...)
KM 380 - 390 # 2
L'église orthodoxe transformée
Les traces effacées de l'influence russe à Helsinki # 1
 
 
 
 
00:00
Sans les panneaux d'informations situés au pied de l'édifice, peu de touristes venus visiter l'île de Suomenlinna au large d'Helsinki soupçonneraient que cette église blanche au style très épuré puisse avoir été un jour ornée des cinq coupoles caractérisant les églises orthodoxes. Difficile également d'imaginer que la façade était il y a encore 90 ans ornée (...)
KM 390 - 400 # 1
L'école du roman « Les Sept Livres D'Helsingfors »
La guerre civile finlandaise vue par un écrivain
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'imposant bâtiment abritant l'école de musique au croisement de la Liisankatu et de la Mariankatu dans le centre d'Helsinki possède une histoire étonnante que les jeunes écoliers ne soupçonnent peut-être pas. En pleine guerre civile, lorsque les « rouges » avaient pris le pouvoir à Helsinki et que le gouvernement des « blancs » avaient fui la capitale pour se réfugier dans le (...)
KM 390 - 400 # 2
Les rues qui ont changé de nom
Les traces effacées de l'influence russe à Helsinki # 2
 
 
 
 
 
00:00
00:00
En 1812, la ville d'Helsinki avait été désignée par le Tsar pour devenir au dépend de Turku, la capitale du Grand-duché de Finlande, région autonome rattachée à l'empire russe. Turku, capitale historique de la Finlande, avait pour inconvénient de se trouver trop proche de l'ennemi suédois. Helsinki connut ainsi un essor important durant le XIXe et le début du XXe siècle. Jusque les (...)
KM 390 - 400 # 3
L'escalier du parlement finlandais
Un meurtre devenu symbole de la résistance finlandaise face à la russification
 
 
 
 
00:00
Dans la cage d'escalier du parlement finlandais actuel, une plaque de marbre a été accrochée à la mémoire d'Eugen Schauman. On peut y lire : « Eugen Schauman. 16 Juni 1904. Se pro patria dedit (dévoué pour sa patrie)». Vers la fin du XIXe siècle, le Grand-duché de Finlande qui était une région autonome sous le contrôle du Tsar de Russie Nicolas II, était gouverné (...)
KM 390 - 400 # 4
Le pont criblé de balles
Les traces de la guerre civile finlandaise au centre d'Helsinki
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les parois du pont qui sépare les quartiers de Kruununhaka et celui de Kallio au centre d'Helsinki sont criblés d'impacts que les passants ne remarquent pas forcément du haut de la route. Ces traces proviennent des combats qui ont eu lieu en avril 1918 lorsque l'armée allemande, venue prêter main forte aux « blancs », a combattu pour libérer la ville d'Helsinki alors aux mains des « rouges » (...)
KM 390 - 400 # 5
Le théâtre russe
Helsinki sous l'ère russe
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le théâtre rose et blanc dans la rue « Bulevardi » au centre d'Helsinki ne porte pas le nom d' « Aleksanteri » par hasard. À la fin du XIXe siècle, les militaires russes qui étaient stationnés dans la capitale du Grand-duché de Finlande alors rattaché à l'empire russe ont fait une demande auprès du Tsar Alexandre II pour la construction d'un théâtre. La (...)
KM 400 - 410 # 1
Le stade des J.O. de 1952
Helsinki lieu de rencontre de deux mondes qui ne se côtoyaient plus
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La tour blanche de 72 m du stade olympique dans le quartier de Tölö domine le skyline de la ville d'Helsinki. L'enceinte capable d'accueillir 70 000 spectateurs a été construite à la fin des années 30 pour les J.O. d'été de 1940. En pleine Guerre Mondiale, l'événement n'avait cependant pas pu avoir lieu. Il aura fallu attendre douze ans et l'année 1952 pour voir les jeux se dérouler (...)
KM 400 - 410 # 2
Le point de départ du tunnel vers Tallinn
Une vision d'avenir entre utopie et réalité.
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La gare de Pasila située dans un quartier qui s'est développé dans les années 70 au nord du centre d'Helsinki est aujourd'hui un nœud ferroviaire stratégique pour les liaisons régionales et internationales en Finlande. C'est également d'ici qu'une ligne de train est supposée partir un jour pour s'enfoncer dans la mer, traverser le Golfe de Finlande et rejoindre Tallinn. Ce projet à première (...)
KM 410 - 420 # 1
Les immeubles du village olympique de l'ouest
Deux villages olympiques pour un monde bipolaire
 
 
 
 
00:00
Situés non loin du centre d'Helsinki, les immeubles du quartier de Käpylä ont à première vue tout des logements standards finlandais. Conçus à l'origine pour accueillir les athlètes des Jeux Olympiques de 1940, ils n'ont finalement été utilisés à cette fin que douze années plus tard, en 1952, lorsque les jeux ont finalement pu avoir lieu dans la capitale finlandaise (cf. KM 400-410 # 1). Aux (...)
KM 410 - 420 # 2
La chorale de Viipuri et la maison de la Carélie
La transmission de la mémoire d'une région perdue
 
 
 
 
00:00
« Vous croyez que nous avons oublié combien la Carélie est belle. Dans notre coeur, elle est ancrée, notre nostalgie est infinie. Nous avons pleuré, nous avons ri, nous nous sommes souvenus de la Carélie. » Chaque lundi soir, les couloirs de la maison de la Carélie à Helsinki résonnent par les chants d'une chorale plus que centenaire: le « chœur des hommes de Viipuri ». Fondé (...)
KM 490 - 500 # 1
Le lieu de naissance d'Agricola
Les racines de la langue finlandaise # 1
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le village de Pernaja situé entre Helsinki et Kotka est reconnaissable par son église et sa statue à l'effigie du pasteur Mikael Agricola. Plus loin, dans la courbe d'un virage d'une petite piste en terre, une maison est située à l'emplacement de celle où le célèbre pasteur est né en 1510. C'est cette date qui est inscrite sur un écriteau accroché sur le toit. Agricola était un homme (...)
KM 620 - 630 # 1
Le port de Kotka
Un espace qui évolue au gré des échanges avec la Russie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La ville de Kotka est entourée d'installations portuaires. Au sud, à l'est et à l'ouest du centre, des centaines d'hectares de surface bétonnée, organisés selon des zones bien définies sont dédiés à l'accostage des bateaux, au transbordement des containers ou encore au stockage des denrées. Une fois les barrières de contrôle délimitant les espaces du port franchies, le paysage (...)
KM 640 - 650 # 1
La stèle du traité d'Hamina
Les prémices de la nation finlandaise
 
 
 
 
00:00
Au centre de la ville d'Hamina, une stèle commémore la signature d'un traité qui possède une place essentielle dans l'histoire et le développement de la nation finlandaise. Au cours de son histoire, la Finlande a longtemps constitué un enjeu stratégique pour les deux empires russes et suédois qui se sont disputé la possession du territoire. Signé à la suite de la défaite des Suédois, le (...)
KM 660 - 670 # 1
L'alignement de pierre
Les vestiges de la guerre entre Finlande et Russie
 
 
 
 
00:00
On retrouve ici, au bord de la route nationale qui mène au poste frontière de Valimaa un vestige de la « Salpa linja », un dispositif de fortifications érigée durant la 2nde GM par les Finlandais pour parer à une éventuelle invasion de l'armée rouge. Cet alignement de pierre antichar est similaire à celui observé sur la ligne de fortification d'Hanko (KM 170-180.1) ainsi que plus loin à (...)
KM 690 - 700 # 1
La poissonerie « Y Antona »
Un exemple de l'économie frontalière à petite échelle
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les chauffeurs des quelques camions stationnés sur ce parking situé à quelques kilomètres du poste frontière de Valimaa ne sont pas des clients de l''hôtel « Eastgate ». Celui-ci a fermé ses portes il y a longtemps, un vieux panneau en finnois et en russe signale que le bâtiment est à louer. Ces camionneurs, pour la plupart russes, sont des habitués de la poissonnerie « Y (...)
KM 790 - 800 # 1
L'école finno-russe
L'apprentissage de la langue pour renforcer des relations de voisinage
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Depuis quelques années, les régions frontalières en Russie et en Finlande tentent de développer des projets de coopération destinés à renouer des liens entre les deux pays qui avaient été rendus difficiles par les traumatismes de la guerre et la mise en place du Rideau de fer. L'école bilingue de Lappeenranta en est un exemple parmi d'autres. Dans cette école finlandaise, les élèves y apprennent (...)
KM 790 - 800 # 2
Les bijouteries de Lappeenranta
L'influence du commerce détaxé sur les villes frontalières finlandaises
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Depuis l'ouverture relative de la frontière et l'émergence des classe moyennes et élevées en Russie, le centre des villes frontalières finlandaises a connu d'importantes modifications. À Lappeenranta par exemple, la concentration de bijouteries est très élevée pour cette ville moyenne d'à peine 60 000 habitants. Les nombreux touristes peuvent ici faire leurs achats sans avoir à payer les taxes et les (...)
KM 790 - 800 # 3
Le canal du Saimaa
Un itinéraire réhabilité pour des voyages vers une patrie perdue
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Durant la période estivale, le calme du port de Lappeenranta est troublé chaque matin par une certaine agitation au niveau d'un petit bâtiment de douane. Ici, les touristes font la queue pour être contrôlés et embarquer sur le bateau M/S Carelia qui propose un aller-retour dans la journée à Vyborg via le Canal Saimaa. Ce canal long de 43 km, a été inauguré en 1856. Il reliait les villes de Lappeenranta et de Viipuri (...)
KM 820 - 830 # 1
L'hôtel d'Imatra
Renouveau du tourisme russe à Imatra
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le grand hôtel de style art-nouveau au bord des rapides d'Imatra se détache par son style des autres bâtiments de la ville construite selon les plans de l'architecte Alvar Aalto après la 2nde GM. Achevé en 1903, l'hôtel était à l'époque destiné à une clientèle internationale provenant en grande partie de la Russie et des environs de St Petersbourg. En effet, les rapides d'Imatra ont de tout (...)
KM 820 - 830 # 2
L'aéroport d'Immola
Les relations finno-allemandes durant la 2nde GM
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'aéroport d'Immola au nord d'Imatra a été construit peu avant le début de la 2nde GM. Au lendemain de la guerre d'hiver en 1940, la Finlande avait perdu des territoires à l'est du pays. L'aéroport se trouva alors tout proche de la nouvelle frontière et acquit ainsi une nouvelle valeur stratégique. Il fût utilisé par l'armée finlandaise ainsi que par l'armée de l'air (...)
KM 820 - 830 # 3
La fausse frontière
La frontière finno-russe, un enjeu européen
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Au nord d'Imatra, dans une zone interdite sous contrôle militaire, une trouée à travers la forêt symbolise la frontière entre la Russie et la Finlande. Si l'on regarde bien, on peut cependant remarquer que les bornes frontières russes ne portent pas les couleurs rouge et verte officielles de la Fédération de Russie. Plus loin, une clôture renferme une portion de rails de quelques dizaines de mètres sur lesquels sont (...)
FEDERATION OF RUSSIA
KM 850 - 860 # 1
La mairie de Svetogorsk ou l'ancienne banque d'Enso
Une petite ville au carrefour entre l'Europe et la Russie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Une fois le poste frontière entre Imatra (FI) et Svetogorsk (RU) franchi, l'atmosphère change de manière radicale. Sur la droite, un immense bâtiment situé à proximité de la ligne de démarcation est en ruine. La route qui mène à la petite ville russe porte les traces du passages des voitures et des camions, ses abords ne sont plus aussi entretenus qu'en Finlande et le mobilier urbain, lampadaires et arrêts de (...)
KM 850 - 860 # 2
L'usine de papier de Svetogorsk
Une entreprise internationale à la frontière finno-russe
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les gigantesques cheminées de l'usine de papier de Svetogorsk située au bord de la rivière « Vuoksi » (en russe Вуокса) sont visibles à des kilomètres à la ronde bien au-delà de la frontière russo-finlandaise. Tout autour s'amoncellent des tonnes de bois sous différentes formes, des empilements de troncs au monticule de sciure. Les rails, les routes, les entremêlements de tuyaux, tout (...)
KM 850 - 860 # 3
Les logements finlandais de Svetogorsk
Un projet finlandais en URSS
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans le centre de la ville russe de Svetogorsk, quelques immeubles d'habitations se démarquent des autres. En les observant attentivement, on peut se rendre compte que les panneaux de béton préfabriqués qui composent leur façade, leur système de fenêtre comprenant une grande partie fixe et une petite ouverture latérale ainsi que le mobilier extérieur sont des éléments de construction que l'on retrouve dans de (...)
KM 850 - 860 # 4
La piscine de Svetogorsk
Des fondations finlandaises et un toit russe
 
 
 
 
00:00
Cette piscine située dans le centre de Svetogorsk possède une histoire particulière. Construite au milieu des années 1980, elle est le fruit d'une coopération entre la Finlande et l'Union Soviétique. Les Finlandais ont construit la partie inférieure comprenant le bassin et les machines alors que les Russes ont pris en charge l'enveloppe et la couverture du bâtiment. Durant l'été 2010, la piscine était (...)
KM 880 - 890 # 1
La gare détruite d'Antrea
Un lieu de la guerre civile finlandaise en territoire russe
 
 
 
 
00:00
Au bord des rails qui traversent Kammennogorsk, les fondations d'un bâtiment disparu entourent quelques arbustes. Ce sont les restes de la gare du village lorsque celui-ci portait encore le nom finlandais d'Antrea avant que la région ne passe définitivement aux mains de l'Union Soviétique en 1944. Le rail, en tant que voie de communication entre la Finlande et St-Pétersbourg, foyer de la révolution bolchévique de 1917 était (...)
KM 920 - 930 # 1
Le mémorial 41-44
La mémoire du conflit finno-russe
 
 
 
 
00:00
Au niveau d'un croisement, sur la route qui descend vers Vyborg, un mémorial est dédié aux victimes russes de la 2nde GM. À l'arrière du muret où sont gravés des centaines de noms, les restes de fondations en béton mêlés à la végétation s'apparentent fortement à d'anciens bunkers. Dans les environs, les batailles étaient particulièrement sanglantes comme celle de (...)
KM 980 - 990 # 1
Le village de Kondratievo
Les origines de la « Säkkijärvenpolkka »
 
 
 
 
00:00
Il ne reste plus grand chose du petit village finlandais de Säkkijärvi, aujourd'hui Kondratievo. La quasi-totalité des bâtiments que l'on peut voir a été construite à la suite de la 2nde GM après que le village soit passé en territoire russe. Peu de Finlandais sauraient situer précisément la commune sur une carte. Pourtant, le nom de Säkkijärvi est connu de la plupart d'entre eux. Au milieu des (...)
KM 1010 - 1020 # 1
Les bunkers sur la route de Vyborg
Les traces physiques de la guerre finno-russe
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les fortifications que l'on retrouve sur les bas-côté de la voie rapide menant à Vyborg passent presque inaperçues malgré leur imposante échelle. De part et d'autre de la chaussée, un réseau de tranchées s'enfonce dans la forêt et des constructions de béton se perdent sous la végétation. À deux pas des camions qui filent à grande vitesse, une trouée de plusieurs (...)
KM 1030 - 1040 # 1
Le musée de Vyborg (cachette de Lénine # 2)
Les « rouges » finlandais et leur soutien à Lénine
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans un quartier populaire à l'est de la ville de Vyborg, quelques maisons de bois se distinguent parmi les blocs d'habitation de la période soviétique. Parmi elles, une petite construction peinte en vert porte sur sa façade un bas-relief en pierre sur lequel on peut y voir le visage de Lénine. Avant la révolution de 1917, Vladimir Ilitch Oulianov connu sous le nom de Lénine a pendant des années été contraint de (...)
KM 1040 - 1050 # 1
La gare de Vyborg
Un bâtiment stalinien à l'emplacement d'une réplique de la gare d'Helsinki
 
 
 
 
00:00
La gare de Vyborg, située à proximité du quartier historique de la ville datant de l'époque finlandaise a tout de l'architecture stalinienne: une façade symétrique, des colonnes et un fronton de style néoclassique, des bas reliefs représentant des étoiles ainsi que des faucilles et des marteaux, symboles du régime communiste. Cette construction a remplacé le bâtiment détruit en 1941 lors de la (...)
KM 1040 - 1050 # 2
La ville historique de Viipuri
Une ville finlandaise devenue russe
 
 
 
 
00:00
Les petites ruelles des hauteurs du centre de Vyborg qui débouchent directement sur la mer donnent avec leurs façades abimées un caractère presque méditerranéen à cette ville du nord-ouest de la Russie. À certains endroits, il ne reste que des ruines recouvertes par la végétation, à d'autres, des bâtiments ont été récemment rénovés. De par sa taille, la ville de Vyborg (...)
KM 1040 - 1050 # 3
La bibliothèque d'Aalto
Un patrimoine de l'architecture moderne finlandaise en Russie
 
 
 
 
00:00
Une lumière diffuse et réfléchie s'échappe des grandes lucarnes coniques qui se détachent du plafond en béton. Ces grands cercles lumineux viennent composer l'éclairage naturel de la salle de lecture qui résonne au son des chuchotements et du feuilletage des pages ; la bibliothèque de Vyborg continue à fonctionner normalement malgré les travaux du rez-de-chaussée. Construite en 1935, cette (...)
KM 1040 - 1050 # 4
La place rouge
Une statue de Lénine au centre d'une ville autrefois finlandaise
 
 
 
 
00:00
Juchée sur un socle d'environ six mètres de hauteur, une statue de bronze colossale représentant Lénine domine une des deux places principales du centre historique de Vyborg. À ses pieds, un grand tapis bleu a été déroulé et des enfants chantent et dansent au son diffusé par les enceintes disposées de manière symétrique de part et d'autre du monument. Les bâtiments aux abords de la place (...)
KM 1040 - 1050 # 5
L'église St Pierre et Paul de Vyborg
Une église qui se substitue à une cathédrale disparue
 
 
 
 
Située dans le parc du centre ville de Vyborg, l'église St Pierre et Paul est actuellement la seule église de la ville vouée au culte luthérien. La grande cathédrale édifiée au temps où la ville appartenait à la Finlande a elle été détruite lors de la 2nde GM tout comme la statue en l'honneur de Mikael Agricola construite en 1908 qui se trouvait près de l'entrée. C'est en (...)
KM 1040 - 1050 # 6
Les murs de la citadelle de Vyborg
Les traces et la mémoire de la guerre civile finlandaise à Vyborg
 
 
 
 
00:00
Les murs de la forteresse située à l'extérieur de la ville portent la mémoire d'un événement peu connu: à cet endroit, en avril 1918, l'armée des « blancs » finlandais, après avoir repris la ville aux mains des « rouges » exécuta sans raisons plus d'une centaine d'innocents de nationalité russe. Vyborg, à l'époque Viipuri, a (...)
KM 1060 - 1070 # 1
Sovietsky et Johannes
Les deux histoires d'une ville de Carélie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Du rivage morcelé des environs de Sovietsky, on peut distinguer les deux types de constructions qui résument à eux-seuls l'histoire de cette petite ville située dans l'archipel aux alentours de Vyborg. Les maisons de bois qui ont résisté au temps sont les témoins d'une époque où la ville portait le nom finlandais de Johannes avant que le territoire de la Carélie ne soit définitivement cédé (...)
KM 1060 - 1070 # 2
L'église disparue de Johannes
Les lieux symboliques de la mémoire de la Carélie
 
 
 
 
00:00
Dans le centre de la petite ville de Sovietsky, une étendue de gazon parsemée de bouleaux est délimitée par un soubassement de pierres. À une des extrémités, quelques marches permettent d'y accéder. Dans l'axe, une croix métallique et un autel de granit aménagés par l'association des anciens habitants de Johannes située à Piikkiö (KM 20-30.1) rappellent la mémoire de ce lieu. (...)
KM 1060 - 1070 # 3
Le cimetière de Sovietsky
La mémoire des habitants finlandais de Carélie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le cimetière situé à la sortie de la ville de Sovietsky possède à première vue tous les signes distinctifs des cimetières orthodoxes rencontrés dans la région: situé dans la forêt, les tombes aux pieds des pins et des bouleaux longilignes sont ceints de petites clôtures métalliques et portent souvent le portait des défunts. À proximité, quelques pierres tombales ayant l'air (...)
KM 1060 - 1070 # 4
L'hôtel « La mouette »
Du business à l'époque communiste au tourisme d'aujourd'hui
 
 
 
 
00:00
Parmi les bâtiments du centre de Sovietsky datant de l'ère communiste, quelques blocs d'habitation rappellent de par leurs fenêtres spécifiques et leurs panneaux de béton pré-fabriqué, les constructions que l'on retrouve un peu partout en Finlande. Au même titre que les habitations observées dans la ville frontalière de Svetogorsk (KM 850-860.2), ils ont été construits par les Finlandais. C'est (...)
KM 1080 - 1090 # 1
Le centre culturel de Primorsk
Une église finlandaise transformée sous la Russie communiste
 
 
 
 
00:00
Située à l'écart des blocs d'habitation du centre ville, l'église de Primorsk semble sortir tout droit d'un conte des frères Grimm. La pierre rouge ainsi que le style art-nouveau de l'ensemble donnent un côté féérique à l'édifice. Au-dessus de l'entrée principale, l'inscription « 1904 » rappelle que l'église a été construite à (...)
KM 1100 - 1110 # 1
Le port de Primorsk
Les conséquences de l'indépendance estonienne sur l'économie du Golfe de Finlande
 
 
 
 
00:00
À la sortie de la ville sur la route qui descend vers St Petersbourg, un panneau indique la présence du port de Primorsk. La route qui y mène est barrée quelques centaines de mètres plus loin, l'accès étant réservé aux personnes détenant une autorisation. Durant la période soviétique, une grande partie de la production industrielle, en particulier le pétrole russe était acheminée (...)
KM 1100 - 1110 # 2
Les lignes de fortifications
Les vestiges de la guerre entre Finlande et Russie
 
 
 
 
00:00
Dans la courbe d'un virage sur la route qui longe la côte entre Primorsk et Pionerskoje, un alignement de pierres s'enfonce dans la forêt de pins de part et d'autre de la chaussée. Cette installation étrange, qui pourrait faire penser à un rite ancestral est en réalité les restes d'une ligne de défense établie au cours des conflits entre l'armée finlandaise et l'armée rouge lors de la 2nde GM. (...)
KM 1110 - 1120 # 1
Le lieu de mort d'Agricola
Les racines de la langue finlandaise # 2
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Près du village de Pionerskoje - en finnois Kuolemajärvi -, les grosses pierres de la plage semblent se détacher du rivage pour se jeter dans la mer. Seuls quelques pêcheurs apportent un peu d'animation dans cette petite baie de la mer Baltique au cadre idyllique. Plus loin, abritée par la forêt de pins, une stèle portant des inscriptions en finnois est entourée d'une clôture à la manière d'une tombe (...)
KM 1170 - 1180 # 1
La maison du « parlement des marionnettes »
Les vestiges de la République démocratique finlandaise
 
 
 
 
00:00
Dans la périphérie du centre de la ville balnéaire de Zelenogorsk – autrefois Terijoki-, des palissades encerclent un jardin abandonné. Au centre, les ruines d'une imposante villa de style néoclassique se fait depuis des décennies envahir par la végétation. La mousse grimpe sur les colonnes doriques, les quelques planches clouées aux portes et aux fenêtres n'empêchent plus de pénétrer (...)
KM 1170 - 1180 # 2
Le yachtclub « Terijoki »
De la noblesse russe aux nouveaux riches de St Petersbourg
 
 
 
 
00:00
Sur la plage de sable fin de la ville balnéaire de Zelenogorsk, le port de plaisance et son complexe hôtelier ceint d'une clôture métallique sont flambants neufs. La petite tour de contrôle à l'extrémité de la digue veille à la sécurité de cet espace destiné aux riches vacanciers de la société russe. Le parking est occupé par des voitures de luxe, St Petersbourg se trouve à (...)
KM 1200 - 1210 # 1
La frontière disparue
Le déplacement de la frontière finno-russe
 
 
 
 
00:00
Le nom finlandais du cours d'eau qu'enjambe le pont ferroviaire à la sortie de Beloostrov n'est pas anodin: « rajajoki » signifie « rivière frontière ». À cet endroit, la rivière a en effet délimité de 1809 à 1917 le Grand-duché de Finlande du reste de la Russie puis après l'indépendance de la Finlande en 1917, la Finlande et l'Union Soviétique. (...)
KM 1200 - 1210 # 2
Le cimetière de Levashovo
Un lieu secret des crimes du stalinisme devenu mémorial
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans un quartier résidentiel des environs de Levashovo près de St-Pétersbourg, une barrière de plusieurs mètres de haut renferme un cimetière très particulier. Les deux grandes portes d'entrée franchies, une petite route goudronnée guide le visiteur à travers une forêt de pins longilignes vers des regroupements de croix plantées à même le sol. Ci et là sont accrochés aux troncs (...)
KM 1240 - 1250 # 1
La maison de Lydia Koidula
Sur les traces de la langue et de l'identité estoniennes # 1
 
 
 
 
00:00
La ville de Kronstadt au large de St-Pétersbourg est reliée au continent par un pont long d'une douzaine de kilomètres. Elle est depuis des siècles une base militaire protégeant la capitale des Tsars. Dans le centre de la ville, une maison peinte en jaune porte une plaque à la mémoire de la poétesse estonienne Lydia Koidula. Entre la plaque et le mur de la maison a été accrochée une fleur aujourd'hui (...)
KM 1270 - 1280 # 1
La grange sous verre (Cachette de Lénine #3)
Le culte autour du personnage de Lénine
 
 
 
 
00:00
Dans cette petite ville de la banlieue ouest de St-Pétersbourg, on retrouve à nouveau un bâtiment dans lequel Vladimir Ilitch Lénine s'est réfugié lorsqu'il était recherché par le pouvoir du Tsar avant la révolution de 1917. C'est le troisième exemple de ce type observé le long de l'itinéraire après la maison de Turku (KM 0-10.1) et celle de Vyborg (KM 1030-1040.1). Ici, la petite (...)
KM 1280 - 1290 # 1
Le mémorial du siège de Leningrad
Les traumatismes de la guerre et la question de la participation de la Finlande
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'homme qui traverse l'axe principal de ce mémorial en se signant au passage de chacun des talus latéraux pour aller s'agenouiller et déposer un bouquet d'épines de sapins au pied de la statue de bronze n'est pas un cas isolé. Chaque jour, de nombreux Péterbourgeois viennent ici rendre hommage à leur manière aux demi-million de victimes du siège de Léningrad qui sont enterrées à cet (...)
KM 1290 - 1300 # 1
La citadelle de St-Pétersbourg
La création d'une ville, fenêtre sur l'Europe
 
 
 
 
00:00
Après une très longue guerre qui l'opposait aux Suédois, Pierre 1er de Russie récupéra aux mains de son ennemi les terres qui correspondent aujourd'hui au territoire de St-Pétersbourg. Pour asseoir son emprise sur la région et sur le Golfe de Finlande, il y établit au début du XVIIIe siècle une forteresse. Ce fût la première étape de l'édification de la ville de St-Pétersbourg (...)
KM 1290 - 1300 # 2
La gare de Finlande
Terminus d'une liaison ferroviaire Finlande-Russie
 
 
 
 
00:00
Au pied de la gare de Finlande, les discussions des passants et des vendeurs de journaux se mêlent aux bruits des pas des voyageurs pressés. En levant la tête, on peut observer entre les dix-huit piliers rectangulaires qui composent la façade des bas-reliefs représentant des scènes de la révolution d'octobre 1917. Une grande horloge coiffée d'une étoile couronne l'ensemble du bâtiment. Plus loin, au bout d'un (...)
KM 1290 - 1300 # 3
La tombe de Juho Latukka
Sur les traces des communistes finlandais en Russie # 1
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans les trois cimetières qui entourent le prestigieux monastère « Alexandre Nevsky Lavra» sont enterrées des personnalités qui ont marqué l'histoire de St-Pétersbourg et du pays tout entier: Anatoli Sobtchak le célèbre politique russe et premier maire de la ville après l'ère communiste, des aristocrates de la période des Tsars ou encore des artistes de renommée mondiale comme le (...)
KM 1290 - 1300 # 4
L'université communiste des minorités de l'ouest
Sur les traces des communistes finlandais en Russie # 2
 
 
 
 
00:00
Le bâtiment du 17 Italyanskaya possède un passé que peu de gens, Russes ou étrangers connaissent. Cette grande bâtisse, aujourd'hui occupée par des commerces et des bureaux en plein centre de St-Pétersbourg a abrité peu après la révolution bolchévique de 1917 une université communiste destinée aux minorités de l'ouest. Cette université possédait une section destinée aux (...)
KM 1290 - 1300 # 5
Le palais Smolny et le cadeau de Kekkonen
St-Pétersbourg, centre de la révolution bolchévique
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La statue de Lénine située devant l'entrée du bâtiment qui abrite depuis 1991 le gouvernement de la ville de St-Pétersbourg passe presque inaperçue devant l'imposante façade néoclassique. Cet édifice est le lieu où s'est déroulé un épisode de l'histoire qui bouleversa non seulement la Russie mais qui influença également l'histoire mondiale du XXe siècle: la (...)
KM 1290 - 1300 # 6
Le palais Taurides
Le lieu de la manifestation des Estoniens de St-Pétersbourg
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les bâches qui recouvrent la façade du palais Taurides en travaux tentent tant bien que mal de reconstituer la grandeur du bâtiment. Ce palais, un des plus grands des innombrables que comptent St-Pétersbourg a une histoire très riche et possède une signification particulière pour la minorité estonienne de la ville. En effet, le 8 avril 1917, un grand cortège formé de civils et de militaires estoniens avait traversé la (...)
KM 1300 - 1310 # 1
L'église luthérienne estonienne remise à nue
Le rétablissement du culte dans les églises de St-Pétersbourg # 1
 
 
 
 
 
00:00
00:00
À première vue, l'église estonienne située au 54 de la rue Dekabristov à St-Pétersbourg, a tout l'air d'une église luthérienne comme les autres. Sa façade fraîchement restaurée ne laisse en rien transparaître le traitement que le bâtiment a subi durant la période communiste ni les métamorphoses qu'elle a connu ces derniers mois. Au même titre que de nombreuses autres (...)
KM 1300 - 1310 # 2
L'église orthodoxe estonienne et l'usine de posters
Le rétablissement du culte dans les églises de St-Pétersbourg # 2
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Contrairement à l'église estonienne observée dans la rue Dekabristov qui est vouée au culte luthérien, cette église construite pour un groupe de marchands estoniens au début du XXe siècle est coiffée des cinq dômes caractéristiques des bâtiments orthodoxes. Érigée en 1903, ce fût l'une des dernières églises construites avant la révolution. Elle fût (...)
KM 1300 - 1310 # 3
Le coeur religieux de l'Ingrie ou l'église des Finlandais
Le rétablissement du culte dans les églises de St Petersbourg # 3
 
 
 
 
 
00:00
00:00
En plein centre de la ville, près de l'avenue Nievsky se trouve une des plus grandes églises luthériennes de Russie. Appelée couramment l'église finlandaise, ses origines remontent à plus de 400 ans lorsque la ville de St-Pétersbourg n'existait pas encore. Lorsque le tsar Pierre le Grand fonda la ville en 1703, de nombreux Finlandais qui habitaient la région participèrent aux travaux. En 1733 existait (...)
KM 1320 - 1330 # 1
L'église à ciel ouvert du cimetière de Kolpino
Les minorités finlandaises au temps de la Russie communiste
 
 
 
 
 
00:00
00:00
À l'est de la ville, les derniers grands immeubles de St-Pétersbourg s'arrêtent de manière soudaine et laissent place, une fois l'autoroute traversée, à un paysage presque rural. Parmi les villages qui s'enchaînent le long de la petite route très fréquentée, celui de Kolpino possède une histoire particulière. Ici, une partie des habitants parlent encore un peu de Finnois. Le village était (...)
KM 1380 - 1390 # 1
L'église luthérienne de Gatchina
Une église ingrienne sur la ligne de front
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Au centre de Gatchina, ville d'environ 80 000 habitants au sud de St-Pétersbourg, une église en pierre s'apparente avec ses colonnes doriques et son fronton triangulaire à un temple grec. C'est le centre de la communauté luthérienne de la ville dont les membres sont principalement des personnes d'origine ingrienne parlant pour une partie d'entre elles encore un peu le finnois. Cette église a été construite sous le (...)
KM 1400 - 1410 # 1
L'église luthérienne de Skuoritsa
Un projet de rénovation contemporain
 
 
 
 
 
00:00
00:00
À l'écart du petit hameau de Skvoritsy (en finnois Skuoritsa) situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de St-Pétersbourg, une église possède une façade très semblable à celle de Gatchina, la ville la plus proche (KM 1380-1390.1). Cette église a comme sa « voisine » été détruite par les flammes durant la 2nde GM. Réquisitionnée par (...)
KM 1440 - 1450 # 1
La colonie estonienne disparue
L'exode des Estoniens au XIXe siècle vers la Russie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans le cimetière à l'entrée de la petite ville de Zimititsy (en estonien Simititsa) quelques vieilles croix portant des noms estoniens jouxtent les sépultures orthodoxes aux écritures cyrilliques. Ce sont les seules traces de la colonie estonienne qui avait été établie ici en 1884. Le centre culturel, les habitations d'origine, tout a disparu. Des blocs d'habitations ainsi que des petites constructions de bois datant de (...)
KM 1480 - 1490 # 1
La statue de Kingissepp à Kingisepp
Une ville frontalière russe portant le nom d'un révolutionnaire estonien
 
 
 
 
00:00
À quelques pas de la mairie de Kingisepp, ville russe située à une vingtaine de kilomètres de la frontière estonienne, une statue est dédiée au personnage dont la ville porte le nom. Viktor Kingissepp, fondateur du parti communiste estonien a combattu aux côtés des bolchéviques lors de la guerre qui a ébranlée l'Estonie de 1918 à 1920 et qui s'est soldée par la victoire des (...)
KM 1480 - 1490 # 2
L'église luthérienne de Kingisepp
Une petite église luthérienne au cœur d'une ville russe
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans le centre de Kingisepp, une petite église luthérienne à la façade de marbre se démarque des grands blocs d'habitations soviétiques. À l'intérieur résonnent plusieurs fois par semaine des chants finlandais dont les paroles ont été traduites en russe. Édifiée au milieu des années 1990, cette église est le lieu de rassemblement d'une communauté de croyants, pour (...)
KM 1480 - 1490 # 3
Le cimetière des Estoniens de Kingisepp
L'Estonie de la 2nde GM, entre l'armée rouge et la Wehrmacht
 
 
 
 
00:00
Sur l'immense tableau de marbre du cimetière militaire de Kingisepp, de nouveaux noms y sont gravés chaque année. Régulièrement, des équipes de recherche trouvent encore sous la terre les corps de soldats de l'armée rouge tombés durant la 2nde GM lors des combats qui les opposaient dans la région aux Allemands. De l'autre côté de la route, dans une enceinte bien plus petite sont regroupées des (...)
ESTONIA
KM 1500 - 1510 # 1
Les forts d’Ivangorod et de Narva
Une jeune frontière entre deux vieilles forteresses
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les deux forteresses qui se font face à Ivangorod et à Narva offrent un spectacle unique. Disposées de part et d'autre de la rivière, elles semblent symboliser depuis la nuit des temps la présence d'une frontière entre la Russie et l'Estonie. Pourtant, les installations frontalières qui se trouvent au niveau du pont au pied des deux châteaux ne sont là que depuis une vingtaine d'années et (...)
KM 1500 - 1510 # 2
La statue de Lénine sauvegardée
L'héritage soviétique dans une Estonie indépendante
 
 
 
 
00:00
La statue de Lénine située dans l'enceinte du château de Narva semble totalement incongrue dans le décor médiéval de la forteresse. Érigée à l'origine dans le centre de la ville durant la période communiste, elle a été transportée puis placée à cet endroit au début des années 90 sous l'initiative du directeur du musée de l'époque qui tenait (...)
KM 1500 - 1510 # 3
Le bâtiment de la mairie de Narva
Le bombardement de la ville et la propagande soviétique
 
 
 
 
00:00
Les grands axes de Narva bordés par des blocs d'habitations datant de la période soviétique ne laissent que très rarement entrevoir des bâtiments plus anciens. L'édifice baroque qui abrite la mairie fait exception. C'est l'un des uniques bâtiments de la ville à avoir été épargnés par les bombardements dont la ville fût sujette lors de la 2nde GM. En Estonie durant la période (...)
KM 1500 - 1510 # 4
Le parc de Narva et les rives du fleuve frontalier
Les conséquences spatiales de la mise en place de la frontière
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le sort qu'a connu l' emmarchement du parc qui borde la rivière Narva au centre de la ville est caractéristique des problèmes spatiaux qu'a occasionné la mise en place de la frontière entre Narva et Ivangorod au début des années 1990. Construit en 1875 pour relier la partie haute du parc au pont qui se trouve en contrebas, ce grand escalier bute aujourd'hui sur un grillage qu'il est impossible de franchir. Juste (...)
KM 1500 - 1510 # 5
La frontière cachée
La complexité du dispositif de contrôle entre Narva et Ivangorod
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans la périphérie de Narva, une grande étendue d'asphalte est ceinte de murs sur lesquels reposent des panneaux publicitaires. À l'intérieur, des camions et des voitures sont rangés en allées portant chacune des numéros. Les passagers sont sortis de leurs véhicules et semblent attendre un signal. Bien que situé à quelques kilomètres du poste de frontière, cet endroit fait partie du (...)
KM 1510 - 1520 # 1
Le cimetière allemand de Narva
La mémoire des soldats allemands en Estonie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Au nord de la ville, un cimetière militaire est dédié aux victimes allemandes tombées à Narva et sa région durant la 2nde GM. Établi à l'origine par les Allemands eux-mêmes en 1943 lorsque l'armée d'Hitler qui était aux portes de Leningrad occupait la ville, il a été réaménagé récemment. Les innombrables croix portent chacune le nom de quatre soldats. Ces noms sont (...)
KM 1520 - 1530 # 1
Une villa russe à Narva-Jõesuu
Un héritage de la Russie impériale en territoire estonien
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Une fois l'été terminé, la ville balnéaire de Narva-Jõesuu retrouve un calme caractéristique de ce type de lieu saisonnier. Les touristes ont délaissé les grandes allées et de nombreuses villas dans la forêt ont fermé leurs portes en attendant le retour des vacances. À deux pas de la plage, une magnifique villa en bois sculpté est vide depuis bien plus longtemps et ne rouvrira peut-être jamais. (...)
KM 1530 - 1540 # 1
Les ruines du centre culturel estonien
Un héritage de la première République estonienne dans une région russophone
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Situées à quelques centaines de mètres des premiers immeubles de la ville de Sillamäe, les ruines de l'ancien centre culturel du village voisin de Sinimäe sont visibles depuis la route principale. Ce qu'il reste de ce bâtiment construit il y a exactement cent ans est devenu au fil du temps un lieu emblématique du folklore estonien qui a aujourd'hui pratiquement disparu dans une région habitée en grande majorité par (...)
KM 1530 - 1540 # 2
Le cimetière estonien abandonné
Les signes de la recomposition de la population dans la région du nord-est de l'Estonie
 
 
 
 
00:00
À l'extérieur du village de Sinimäe, un cimetière cerné par un muret d'un demi-mètre de hauteur est envahi par la végétation. Les croix métalliques des tombes aux noms estoniens ressortent à peine parmi les herbes hautes. À certains endroits, le terrain cabossé porte les traces de la 2nde GM. La colline sur laquelle se trouve le cimetière a été durant des mois une place (...)
KM 1530 - 1540 # 3
Les deux mémoriaux de la ligne de front
La lutte des mémoires de la 2nde GM en Estonie
 
 
 
 
00:00
À quelques centaines de mètres du cimetière abandonné de Sinimäe, la croix d'un mémorial dédié aux soldats allemands et leurs alliés tombés au front durant la 2nde GM surplombe une colline. L'aménagement de ce site a débuté en 1994 et a été achevé en 2000. À travers tout le pays, des mémoriaux et des cimetières allemands ont été (...)
KM 1550 - 1560 # 1
Sillamäe
Une ville au statut particulier, hier et aujourd'hui
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Situées à proximité du site industriel, les quelques maisons inhabitées de la rue « Sõtke » sont les premières constructions de la ville secrète de Sillamäe. Construites par des prisonniers, elles ont abrité les tout premiers travailleurs venus édifier cette cité interdite qui ne figurait jusqu'à la chute du communisme sur aucune carte routière. À travers toute (...)
KM 1550 - 1560 # 2
La colline radioactive de Sillamäe
Les problèmes écologiques de l'Estonie
 
 
 
 
00:00
La plage située au bout de la grande allée du centre de Sillamäe est durant les heures chaudes de l'été un endroit très fréquenté par les habitants de la ville. De là, on peut observer parmi les silos et les cheminées des différentes usines de la zone industrielle une colline recouverte d'herbe renfermant des milliers de tonnes de déchets radioactifs. Ces déchets ont été (...)
KM 1550 - 1560 # 3
La collection du musée de Sillamäe
La mémoire de la période soviétique en Estonie
 
 
 
 
00:00
Dans un des bâtiments du centre se trouve le petit musée de la ville de Sillamäe. Ici, on ne trouve pas vraiment de cartes ou de plans d'urbanisme mais plutôt une quantité d'objets, de tableaux et de lettres datant de la période communiste qui racontent à leur manière l'histoire de la ville et de ses habitants. Ces objets ont été récoltés par les membres d'un collectif d'artistes locaux puis (...)
KM 1560 - 1570 # 1
Le camp de concentration de Vaivara
L'Estonie et la Finlande face à la question juive
 
 
 
 
00:00
Au bord d'une route à proximité de Sillamäe se trouvent deux stèles sur lesquelles on peut voir une étoile juive. Le texte de l'une d'entre elle est le suivant: « Entre 1941 et 1944, les forces occupantes allemandes ont établi vingt camps de travail et de concentration en Estonie. Des milliers de personnes provenant de divers pays ont été tués parce qu'ils étaient juifs. C'est le site du camp de (...)
KM 1560 - 1570 # 2
Viivikonna, la « ville fantôme »
La désertion d'une ville industrielle communiste à l'est de l'Estonie
 
 
 
 
00:00
Dans les rues de Viivikonna, ville cul-de-sac près de Sillamäe, les bâtiments abandonnées s'enchaînent les uns après les autres dans une ambiance surréaliste: l'hôpital, l'ancien magasin, l'école portant sur sa façade les insignes communistes sont depuis longtemps inoccupés. Les fenêtres sont cassées ou inexistantes, les toitures s'affaissent, la végétation envahit les (...)
KM 1620 - 1630 # 1
Les industries chimiques de Kohtla-Järve et l'église orthodoxe
Une région industrielle, vingt années après l'indépendance de l'Estonie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les paysages des environs de Kohtla-Järve sont façonnés par l'histoire industrielle de la région. Sur des kilomètres, l'horizon est marqué par des collines artificielles de gravats qui évoluent au gré des années, des saisons et de l'activité minière. Les cheminées d'usine et les chevalements d'extraction tantôt en activité, tantôt hors d'usage rajoutent au décor (...)
KM 1620 - 1630 # 2
La ville de Kohtla-Järve
Une ville industrielle cosmopolite
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Les différents bâtiments qui composent le centre ville de Kohtla-Järve sont remarquables par leur échelle et leur style architectural caractéristique des villes communistes construites de toute pièce dans la République Socialiste Soviétique d'Estonie après la 2nde GM. L'ensemble comprend de nombreux bâtiments publics comme l'imposante maison de la culture ou le cinéma qui a été transformé (...)
KM 1630 - 1640 # 1
La mine de charbon de Kohtla-Nõmme
De l'activité minière à l'activité touristique
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La mine de Kohtla-Nõmme est fermée depuis 2001. Elle avait la particularité d'employer à l'époque communiste à peu près autant d'Estoniens que de travailleurs russophones ce qui dans la région était plutôt rare. À cette époque, on recensait dans les mines environnantes en général à peine 20% d'Estoniens, les 80% restants étant des personnes originaires de (...)
KM 1720 - 1730 # 1
Le port d'arrivée des pêcheurs finlandais
Une ancienne tradition d'échanges entre Finlandais et Estoniens réhabilitée
 
 
 
 
00:00
La route serpentée qui mène au petit hameau de Mahu se prolonge dans la mer Baltique par une longue et étroite jetée. Sur la plage quelques barques sont rattachées à la terre ferme par des chaînes. À cet endroit comme dans d'autres ports le long de la côte estonienne, s'effectuaient jusque la 2nde GM des échanges commerciaux très particuliers. Ils sont appellés « Seprakauppa » en (...)
KM 1790 - 1800 # 1
Le lieu de naissance de Friedrich Reinhold Kreutzwald
Sur les traces de la langue et de l'identité estoniennes # 2
 
 
 
 
00:00
Dans les environs de Kadrina près de Rakvere, un petit sentier à peine reconnaissable parmi les herbes hautes traverse une prairie pour mener à un bosquet ceint d'une barrière en bois. Au centre de cet aménagement totalement isolé se trouve une stèle portant une gravure de Friedrich Reinhold Kreutzwald. C'est à cet endroit qu'est né en 1803 le célèbre écrivain estonien. Après avoir (...)
KM 1790 - 1800 # 2
Le manoir de Neeruti
Le destin des manoirs estoniens
 
 
 
 
00:00
Sur les routes d'Estonie, il n'est pas rare de croiser des manoirs qui ont été établis au fil des siècles par de riches propriétaires de différentes nationalités en particulier des Allemands. Ces bâtiments disséminés dans tout le pays ont été durant des siècles des lieux d'échanges essentiels au développement et à l'organisation de l'agriculture et de (...)
KM 1890 - 1900 # 1
Une ferme du Kolkhoze
L'agriculture estonienne durant la période soviétique
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La campagne estonienne est parsemée de hangars et d'installations agricoles datant de l'ère soviétique. Ces bâtiments, reconnaissables par leurs façades en briquettes blanches, en panneaux de béton préfabriqués ou en tôle métallique ont été construits durant l'occupation du pays par les Soviétiques selon les principes de la collectivisation de l'agriculture. Cette ferme située (...)
KM 1930 - 1940 # 1
La tour de télévision de Tallinn
Un monument édifié au temps de l'URSS, lieu symbolique de la résistance estonienne
 
 
 
 
 
00:00
00:00
La tour de télévision située au nord de Tallinn est avec ses 314 mètres le point le plus haut à des centaines de kilomètres à la ronde. Du haut de son restaurant panoramique il est soi-disant possible par beau temps de deviner les côtes finlandaises. Durant la période communiste, le simple fait d'avoir la possibilité de voir au-delà des limites des frontières du bloc soviétique rendait cette tour (...)
KM 1940 - 1950 # 1
Le musée d'art moderne KUMU
Un des premiers bâtiments publics importants construit dans une Estonie redevenue indépendante
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Situé à la périphérie de la ville, le musée d'art de Tallinn est reconnaissable par son architecture contemporaine: en partie enterré, le bâtiment situé au cœur du parc Kadriorg s'intègre au relief et à la végétation du site. Les toitures plantées et les volumes de verres et de pierre calcaire émergent directement du sol pour constituer l'entrée. Même si le (...)
KM 1940 - 1950 # 2
La statue du cimetière des forces de défense de Tallinn
Un mémorial devenu le symbole d'une guerre des mémoires en Estonie
 
 
 
 
00:00
Près du centre de Tallinn, un cimetière militaire abrite le mémorial de la 2nde GM dont l'Europe entière a sans doute le plus entendu parler ces dernières années. Ce n'est pourtant ni par son échelle relativement modeste par rapport à d'autres monuments soviétiques que l'on peut retrouver en Estonie ou dans d'autres pays de l'ancien bloc communiste ni par son intérêt artistique que cette statue (...)
KM 1940 - 1950 # 3
Le scène du festival de chant et de danse de Tallinn
Du chant traditionnel à la révolution chantante
 
 
 
 
 
00:00
00:00
À la vue de ce bâtiment en forme de coquillage situé près du centre de Tallinn, un visiteur étranger pourrait croire que cet aménagement a été construit à l'envers. La grande structure de béton qui s'apparente à une tribune est en réalité conçue pour être la scène capable d'accueillir 15 000 chanteurs tandis que les spectateurs prennent place sur le grand terrain en pente (...)
KM 1950 - 1960 # 1
Les baraques de Nõmme
Des maisons « finno-russo-estonienne » dans la banlieue de Tallinn
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Aux alentours des rues Paul Kerese et Astri, le quartier résidentiel de Nõmme au sud du centre de Tallinn est parsemé de petites maisons similaires. Certaines d'entre elles ont été réaménagées et agrandies par les habitants. Aussi curieux que ceci puisse paraître, ces baraques ont été construites sur le sol finlandais et ont fait le tour du Golfe de Finlande sur des wagons avant d'arriver ici dans les (...)
KM 1950 - 1960 # 2
La place du parlement sur la colline Toompea
Un lieu à la fois mythique et historique de la nation estonienne
 
 
 
 
00:00
L'épopée nationale estonienne « Kalevipoeg » rédigée par Friedrich Reinhold Kreutzwald (cf. KM 1790-1800.1) attribuait déjà à la colline de Toompea au centre de Tallinn une histoire mythique: selon la légende, elle serait l'œuvre de la veuve du héros Kalev qui, inconsolable aurait recouvert la tombe de son époux de pierres pour former cette colline. Au sommet, se trouve aujourd'hui le (...)
KM 1950 - 1960 # 3
La fresque de l'opéra national d'Estonie
L'œuvre de trois artistes estoniens durant la période soviétique
 
 
 
 
 
00:00
00:00
L'imposant bâtiment situé sur l'avenue « Estonie » à Tallinn abrite l'opéra national. Détruit lors des bombardements soviétiques de 1944, il a réouvert ses portes en 1947 après avoir été reconstruit non sans avoir subi d'importantes modifications. La plus symbolique d'entre elles est sans doute la gigantesque fresque qui recouvre le plafond de la grande scène. Dessinée (...)
KM 1950 - 1960 # 4
Le musée des occupations
Le lourd héritage du XXe siècle en Estonie
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Le musée des occupations de Tallinn est situé à quelques dizaines de mètres du cœur historique de la capitale estonienne. Ce bâtiment à l'architecture de béton et de verre a ouvert ses portes aux visiteurs en juillet 2003 douze années après le rétablissement de l'indépendance du pays. Pour qui ne connaît pas l'histoire de l'Estonie, l'appellation de ce musée peut surprendre. (...)
KM 1950 - 1960 # 5
La place de la liberté
Le retour des monuments à la gloire de la guerre d'indépendance estonienne
 
 
 
 
00:00
Depuis la fin des années 1980 et l'indépendance du pays, le visage de Tallinn tout comme celui du reste de l'Estonie a connu de nombreux changements. La place de la liberté située à deux pas de la colline Toompea illustre particulièrement bien ce phénomène. Comme de nombreux autres lieux à travers le pays, elle changea tout d'abord de nom, reprenant son ancienne appellation. Durant la période communiste, elle (...)
KM 1950 - 1960 # 6
Le quartier de Rotermann
Le renouveau de la capitale estonienne et l'héritage de Tarkovski
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Dans les rues piétionnes du quartier de Rotermann situé à quelques pas du port et du centre historique de Tallinn, les vieilles usines abandonnées côtoient les bâtiments flambants neufs à l'architecture contemporaine. Durant les années qui ont succédé le rétablissement de l'indépendance de l'Estonie en 1991, ce quartier a connu une métamorphose radicale à l'image du reste de la (...)
KM 1950 - 1960 # 7
La Synagogue de Tallinn
Un bâtiment symbole du renouveau de la communauté juive
 
 
 
 
 
00:00
00:00
Sur la façade de la toute nouvelle synagogue de Tallinn située au centre de la ville se dessinent des vagues symbolisant les différentes phases de l'histoire très mouvementée des juifs d'Estonie. Inaugurée en 2007, cette synagogue est la première à avoir été construite dans le pays après la guerre. La précédente avait été détruite lors des bombardements soviétiques en (...)
KM 1950 - 1960 # 8
Le “Linnahall”
Un héritage monumental de la période communiste au centre de Tallinn
 
 
 
 
00:00
À côté des gigantesques bateaux de croisière qui vont et viennent dans le port de la capitale estonienne, l'échelle du « Linnahall », la maison de la culture de Tallinn datant de la période communiste, semble presque modeste. Une fois sur le toit-terrasse du bâtiment, on prend toutefois la mesure des dimensions colossales de l'édifice. Le premier emmarchement franchi, une allée symétrique (...)